Meilleure équipe du monde – Surmotiver ses développeurs

Dans cet article, je souhaite vous livrer quelques astuces, méthodes, manières de procéder que nous utilisons dans l’équipe afin d’être tous plus motivés les uns que les autres.

Le problème des équipes démotivées

A force de rencontres avec d’autres développeurs travaillant dans d’autres sociétés, SSII surtout, mais aussi quelques éditeurs logiciels, plutôt « anciens » et qui n’ont pas fait de transition dans leur manière de manager les projets informatiques depuis des années, j’ai pu noter que les équipes où les développeurs sont démotivés, sont la plupart du temps celles où la qualité des produits est mauvaise.
On pense alors souvent que les choses vont s’améliorer en ajoutant un processus, puis un autre…
Ok, il arrive que les développeurs soient démotivés pour un tas d’autres raisons (fonctionnel du produit non motivant (il fallait alors choisir un autre domaine et une autre société peut être?), technologies pourries que le management ne souhaite pas faire évoluer (ou les clients bloquent), …)
Par ailleurs, il est très difficile de changer les choses, de remettre en question la manière dont sont gérés les projets. Or, l’informatique change en continu et les processus peuvent avoir besoin d’être adaptés. Que ce soit en termes de management de l’équipe, ou de technique pure.Droopy is always happy

Le Management qu’on préfèrera éviter

Enfin, revenons-en à la 1ère source (pour rappel: juste d’après mes rencontres à droite à gauche donc ça vaut ce que ça vaut :)) de démotivation : le management, euh… pas adapté.
Raaaaaaaah! Encore un développeur qui veut la peau de son manager!
Certes, mais non. Je souhaite juste lever quelques points d’amélioration qui permettent l’épanouissement complet dudit développeur dans son équipe.
Comme je l’énonçais plus haut, il est illusoire de blinder la machine à processus en y ajoutant 5 processus par mois pour régler les problèmes. Au mieux, ça permet de prévoir ce qui ne marchera pas, au pire, plus personne n’y comprend plus rien et la machine est totalement grippée par une RuleOverflowException. Mais en aucun cas, on a une solution aux problèmes.

Surmotiver ses développeurs

Pour surmotiver ses développeurs, c’est-à-dire, créer l’équipe qui va à son tour, créer les produits, qui vont déchirer ceux des concurrents et rendre fous de joie vos clients, la recette est simple. En tout cas, c’est celle que nous appliquons avec succès dans notre équipe:
L’idée est que l’équipe de développement soit impliquée sur un maximum de tâches liées au développement, et pas uniquement, le développement.
En tant que développeur, je participe donc au QA Testing, aux opérations de production (DevOps), je participe directement à la récupération de feedback avec les clients
Je vous livrerai dans des articles à venir quelques recettes plus détaillées de ces principes. En attendant, retenez l’idée de base: la motivation des développeurs passe par leur implication dans l’ensemble des processus de la genèse du produit à son utilisation finale (en « environnement de production »)

En résumé
MotivationSurMotivation

Et puis, au passage, c’est moi le manager de l’équipe 🙂

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s